Je veux vendre ma maison : quels diagnostics immobiliers sont obligatoires ?

Une bonne préparation est de mise pour assurer le succès d’une vente immobilière. Les diagnostics immobiliers font partie de cette préparation. En effet, votre potentiel acquéreur doit être informé de ces derniers avant la finalisation de toute transaction. Ils indiquent précisément l’état du logement y compris ses installations. Découvrez les diagnostics obligatoires dans le cadre d’une vente immobilière.

Le diagnostic de performance énergétique ou DPE

L’évaluation des performances énergétiques de l’habitation est primordiale avant la vente immobilière. Ce procédé permet d’avoir une estimation des dépenses énergétiques du logement dans sa globalité. Il donne également un aperçu de la quantité de gaz à effet de serre émis. Ce diagnostic aboutit à une fourchette de performance énergétique quantifié avec la prise en compte de plusieurs niveaux de consommation. Étant obligatoire, les résultats de ce diagnostic doivent être présents dans l’annonce immobilière et ils sont valides pendant une décennie.

L’état des risques naturels, miniers et technologiques ou ERNMT

Certaines habitations présentent des risques pour la santé de ses occupants d’où la nécessité d’effectuer le diagnostic des risques relatifs aux causes naturelles et industrielles en amont de la vente. Dans les cas les plus graves, ces problèmes peuvent causer des dommages au logement. Il s’agit par exemple des inondations, des tempêtes, des séismes, des glissements de terrain… Dans d’autres cas, les risques proviennent des installations dans la commune et peuvent être liés aux industries présentes à proximité, aux matières dangereuses de passage dans la localité ou encore aux risques nucléaires. En somme, ce diagnostic constitue une prévention des dangers et est intégré dans un arrêté préfectoral. Ce procédé est incontournable parmi les diagnostics obligatoires.

L’évaluation des matériaux et de l’ancienneté du logement

Quelques points doivent impérativement être vérifiés avant tout vente immobilière et cette étape est requise, car les résultats de ces diagnostics obligatoires doivent être insérés dans le contrat de vente ou l’annonce immobilière. La première vérification à faire est l’exposition du logement au plomb. Il est important de savoir que toute habitation bâtie avant le 1er janvier 1949 peuvent présenter une grande concentration de plomb dans ses matériaux de construction. Ensuite, il faut procéder au diagnostic amiante. Ce dernier concerne surtout les logements construits avant le 1er juillet 1997. Ce diagnostic reste obligatoire même dans le cas d’une copropriété. Concernant le diagnostic des installations de gaz et d’électricité, il est surtout effectué sur les vieux bâtiments de plus de 15 ans. Ce contrôle est généralement fait afin de mieux prévoir les travaux de mise aux normes nécessaire au bien à proposer en vente. Enfin, le diagnostic termites est réalisé si le bien immobilier en question est situé dans une zone connue par ses infestations de termites. Ce procédé figurant parmi les diagnostics immobiliers obligatoires fait l’objet d’un arrêté préfectoral.

Quelques conseils pour vendre rapidement son appartement ou sa maison sans agence
Comment rédiger soi même une bonne annonce immobilière ?